Zenith

Zenith, avec plus de 150 ans d’histoire, fait partie des marques de premier rang dans l’industrie horlogère Suisse.

Elle a été fondée en 1865 par Georges Favre-Jacot, alors âgé de 22 ans, dans la ville du Locle. Il décide de rassembler sous un même toit tous les métiers de l’horlogerie, et constitue donc la première véritable manufacture horlogère. Ce principe permet des avancées techniques intéressantes qui vont propulser l’entreprise, à tel point qu'en quelques années près du tiers de la population active du Locle travaille pour l’entreprise.

L’objectif est de produire les montres les plus fiables et précises possibles, et nous pouvons dire qu’il a atteint son but en contemplant les innombrables récompenses dont la maison peut se vanter aujourd’hui: 2333 prix de chronométrie ce qui est un record absolu.

Parmi celles-ci nous pouvons énumérer en 1896 la médaille d’or de l’exposition nationale Suisse ; en 1900 médaille d’or à l’exposition Universelle de Paris ; 1903 le premier prix du concours de chronomètres de l’Observatoire de Neuchâtel…

C’est en 1911 que Georges Favre-Jacot cède l’entreprise à son fils James Favre, celle-ci adopte définitivement le nom Zenith en référence au plus haut niveau d’un astre dans le ciel, synonyme de l’excellence de leur production, suivant la même logique le logo choisi est une étoile.

1920 corresponds aux premiers modèles de montres pour poignet. Jusqu’aux années 60 la marque continue de se développer, avec la mise au point de nombreux calibres, et remporte à nouveau des concours, tels le prix de l’Observatoire de Neuchâtel en 1954 pour les chronomètres bracelet. En 1960, Zénith rachète la Martel Watch compagnie.

C'est en 1969 que la marque met au point un mouvement iconique baptisé « El Primero », il s’agit du premier chronographe au monde doté d’un remontoir à rotor central. Son balancier a la particularité de battre avec une fréquence de 36000 alternances par heures, ce qui permet la mesure du temps au 10ème de seconde près ! Il s’agit d’un excellent mouvement qui participe à la réputation de la manufacture. Il a été repris par d’autres marques, par exemple Rolex qui l’a utilisé pour sa Daytona.

Mais viens la crise horlogère qui frappe les Suisses de plein fouet et Zenith est vendue en 1971 au groupe d’électronique Zenith Radio Corporation pour la production de mouvements à quartz. Cette grande histoire ne s’arrête pas là, notamment grâce à un homme : Charles Vermot qui travaille dans l’entreprise, il cache les plans et les outils servant à la fabrication de certains calibres pour les sauver de la destruction.

En 1978 l’entreprise est à nouveau la propriété d’investisseurs Suisses avec comme actionnaire majoritaire le groupe DIXI.

La manufacture a redémarré et produit en 1994 un nouveau mouvement ultraplat nommé Elite, qui est élu mouvement de l’année.

En 2000 Zenith rejoins le groupe LVMH et continue de produire des montres Suisses de première qualité et continue de remporter des récompenses, comme le Prix de la Grande Complication décerné en 2011 par le GPHG (Grand Prix d’Horlogerie de Genève), pour son extraordinaire montre Academy Chrostophe Colomb Equation du Temps. Fait assez rare, la manufacture se situe toujours à l'endroit précis où le fondateur a construit le premier atelier.

La manufacture Zenith continue à briller tel l’étoile qui la représente.