Breitling

Fondée 1884
Fondateur Léon Breitling
Lieu Granges, Suisse
Entité Indépendante

C'est en 1884 que Léon Breitling fonda son entreprise éponyme à Saint-Imier.

Assez tôt, Breitling se spécialise dans les chronographes et invente en 1915 le premier poussoir de chronographe indépendant. 8 ans plus tard, il perfectionne ce système en séparant les fonctions de démarrage et d'arrêt du chronographe de celle de la remise à zéro.

En 1934 apparaît le deuxième poussoir indépendant pour la remise à zéro, une configuration aujourd'hui largement répandue parmi les chronographes, à savoir deux boutons poussoir et une couronne.

Fort de cette expertise dans les chronographes, Breitling devient une marque prédisposée pour l'aviation au point de devenir une référence et un fournisseur privilégié pour les pilotes d'avion. Elle fournit également les chronographes de bord destinés aux cockpits d'avions.

Au début des années 60, Breitling lance son chronographe le plus emblématique, la Navitimer. Un chronographe avec règle de calcul intégré destiné aux pilotes d'avion. En 1962, on la retrouve même au poignet de Scott Carpenter lors de son vol orbital à bord de la capsule Aurora 7.

En 1969, Breitling continue de révolutionner le monde du chronographe en lançant le premier chronographe à remontage automatique.

En 1984, alors que le quartz a décimé l'horlogerie suisse, Breitling relance le chronographe mécanique avec le fameux Chronomat.

Aujourd'hui, Breitling continue d'être une référence dans les chronographes d'aviation avec une gamme destinée aux professionnels avec des montres à double affichage numérique / analogique et notamment l'Emergency dotée d’une balise de détresse bifréquence intégrée (PLB/Personal Locator Beacon), qui permet à la fois de lancer l’alerte et d’orienter les opérations de localisation.

Breitling continue néanmoins de produire des montres mécaniques et ses chronographes Navitimer et Chronomat.