Patek Philippe Chronographe 5170

Référence 5170G-010
Calibre CH 29-535 PS
Diamètre 39mm
Matériau du boitier Or gris
Étanchéité 30m
Date de production 2015
73 560€

Les chronographes de manufacture de haute horlogerie sont des portes étendards des grandes marques horlogères.

C'est en 2009 que Patek Philippe présente son premier calibre de manufacture a remontage manuel CH 29-535 PS intégré dans des montres pour dames, les messieurs attendront 2010 pour pouvoir en bénéficier avec la référence 5170J, viendront ensuite la 5170G-001 en 2013, puis la 5170G-010 en 2015.

Le design des cadrans est clairement inspiré des chronographes des années 50, les collectionneurs auront tout de suite en tête la référence 1463.

Concernant la 5170J nous retrouvons 2 chiffres romains qui viennent équilibrer le cadran sur l'axe vertical. Une échelle pulsométrique renforce l'aspect vintage de la montre. Les aiguilles indiquant l'heure sont en or jaune, et celles du chronographe sont plus sombres, ce qui permet de distinguer très clairement les informations.

La référence 5070G-001 se distingue par un boîtier en or gris, mais surtout des aiguilles feuilles et des index en chiffres Breguet appliqués d'une grande élégance.

Concernant la dernière sortie: 5170G-010, le cadran est noir et il n'y a plus d'échelle pulsométrique. Le cadran est épuré et particulièrement homogène. La trotteuse centrale en blanc contraste bien avec le cadran, certains trouverons qu'elle a une trop forte présence.

Quel que soit le modèle qu'on porte on retrouve un boitier très bien proportionné, avec 39.4mm de diamètre et une épaisseur contenue, le confort est parfait.

Le grand attrait de ces pièces réside en grande partie de l'autre côté, avec le calibre CH 29-535 PS comprenant 269 composants.

On découvre un chronographe avec une architecture classique ancienne et qui a été amélioré par Patek Philippe, avec le dépôt de 6 brevets.

On remarquera notamment un profit particulier des dents pour l'enclenchement de la fonction chronographe. Le compteur des minutes est à saut instantané et la réserve de marche est confortable avec 65h.

Les finitions sont dignes de la haute horlogerie, chaque pièce est bien finie, on retrouve les traditionnelles côtes de Genêve, perlage, polissage, un anglage des différentes pièces... du beau travail, on peut seulement regretter l'absence d'angle rentrant.

Patek Philippe a réussi son pari en sortant son premier chronographe à remontage manuel de Manufacture, en proposant de très belles pièces, bien proportionnées et confortables, dotées d'un calibre de haute horlogerie.